L'actualité de la bécasse

Cette rubrique est mise à jours si nécessaire en fonction de l'actualité et des évènements.

 

Malgré la vague migratoire de cette semaine,le 21 novembre 2014, les bécasses semblent être en petit nombre sur la bretagne , et sur l'ensemble du territoire, du jamais vu à cette période, allons nous vers une saison catastrophique ?Les données sur le terrain confirment l' ICA faible du CNB, qui d'après mes analyses est encore optimiste,en effet j'ai constaté en analysant ces chiffres entre le nombre d'adhérents dans un département et le nombre de comptes rendus, on constate qu'un grand nombre d'adhérents effectuent un compte rendu seulement en ayant au moins vu une bécasse.Un compte rendu devrait être éffectué systématiquement à chaque sortie. 

En tout cas, rien de comparable avec 2010,cette année aucune météo,aucun évènement particulier explique ce phénomène,aucun flux migratoire modifié est constaté pour l'instant sur les pays concernés,aucune instance scientifique semble avoir prévue à ce stade de la saison une telle situation,allons nous vers sur un seul passage de bécasses digne de ce nom cette année,ce serait une première depuis des siècles, si cela se confirme , il est à craindre pour les années à venir , les instances et les chasseurs devront prendrent leurs responsabilitées,ils devront envisager la gestion de ce gibier avec un peu plus de réalisme, ce qui n'a pas été le cas jusqu'à présent il faut le reconnaitre,c'est le résultat encore une fois d'une mauvaise gestion, il est vrai que les instances de la chasse nous ont habitué très souvent à une gestion décevante sur de nombreux gibiers durant les dernières décennies.

Elles nous le prouve encore une fois,les instances trop frileuses qui refusent d'analyser les carnets dans leurs intégralités,les pressions exercées sur les scientifiques, il faut leurs donner les moyens et une entière indépendance.

D'après l'idée d'un collègue et je l'approuve totalement,il suggère que les chasseurs doivent financer un grand projet qui est le suivant:l'équipement de bécasses de balises ARGOS en nombre suffisant afin d'avoir des informations plus précises pour gérer sérieusement la bécasse,le financement de ces équipements pourrait être envisager par le biais d'un timbre bécasse financé par les chasseurs souhaitant prélever la bécasse,un peu comme le gros gibier.

Ce timbre serait par exemple de l'ordre d'un euros ou deux euros par chasseurs.Nous pouvons admettre qu'il y a environ 300000 chasseurs qui prélèvent la bécasse en france, par conséquent un budget de 600000 € permettrait d'équiper environ 120 bécasses par an, les avantages d'un tel équipement c'est la réactivitée des informations,par exemple les différentes étapes des migrations pré et post-nuptiales,les proportions de bécasses sur les différents flux migratoires et leurs brassages,les pertes, etc...... un nombre important d'informations qui nous manquent aujoud'hui pour gérer éfficacement la population de la bécasse des bois.

Je demande aux instances de la chasse d'intervenir rapidement ,sinon, l'arrêt soudain de la musique envoûtante de nos campanes deviendra dans nos campagnes un lointain souvenir.

 

Le 24 décembre 2014

 

Un premier bilan peut-être éffectué à ce jour, et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il n'est pas bon,les bécasses sont présentes de façon sporadique, globalement en petit nombre sur la bretagne ouest ,les régions du sud-ouest sont gravement touchées par le manque de bécasses du jamais vu à ce jour,j'attends la réponse des spécialistes pour nous indiquer les conséquences du réchauffement climatique, en effet le nord est de la France ne semble pas non plus en profiter du réchauffement climatique, ou sont -elles ?Pour l'instant cette année pourra être classée comme une année très médiocre globalement sur l'ensemble du territoire.

Il semble que pour l'instant l'âge ratio soit de l'ordre de 50%, je le soupçonnais, nous avons la confirmation que l'IAN n'est pas représentatif habituellement et cette saison ne fait pas exception, en effet l'IAN(ONCFS) est pour l'instant proche des données de l'année dernière.Il n'est donc pas en cohérence avec la situation que nous connaissons.

 

Le 27 décembre 2015

 

Les années se suivent et se ressemblent , en effet cette année confirme encore une baisse importante des éffectifs .

Nous avons connu un bon début de saison que je qualifie de " normale ", certains seront peut-être surpris mais ils ont peut être oublié ce que c'est qu'une saison normale et je les comprends .Malheureusement, depuis le 15 novembre l'ICA ne cesse de baisser, c'est la conséquence d'une pression de chasse exacerbée si je puis dire, mais surtout aucun mouvement migratoire observé depuis le 15/11, une première depuis que je chasse, si on la compare à l'année dernière qui était similaire en terme d'abondance, la  migration en plusieurs étapes sur le mois de novembre et décembre est toujours le scénario rencontré depuis des siècles.Cette année le mois de décembre est exempt de mouvement migratoire ,à ma connaissance certainement une première dans l'histoire de la bécasse.

Certaines régions de Bretagne,dans le Morbihan ont connu des ica bien inférieur à 1 , et des chasseurs abasourdi par cette situation sans précédent.

La théorie des instances que je juge irresponsable qui s'appuie sur le réchauffement climatique et qui aurait pour conséquence de centrer un peu plus au Nord la migration, mais aucun scientifique et aucune observation prouve cette théorie, le nord et le sud ouest semblent confirmer une année médiocre.

J'ai connu des fins de mois de février bien meilleures que cette troisième décade du mois de décembre 2015, cela confirme ce que je dénonce depuis plusieurs années, mes hypothèses: de moins en mois de bécasses , saisons de plus en plus courtes et tout cela est le fait à mon avis d'une pression de chasse mal gérée par les instances depuis des années. 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau