La bécasse et l'histoire

 

Depuis des siècles la bécasse représente une place particulière dans le monde de la chasse.

 

dans le "Journal de Paris" du 19 décembre 1786 (n°353) un extrait des registres de la ville de Harfleur, en Normandie, ou il est mention d'un dîné donné au mois d'aout en 1526 au roi François 1er , il est servi des canards,perdrix,pluviers,videcoqs,lapins,chapons et autres sauvagins.l'auteur du " Roi Modus"(traité sur la chasse) qui écrivait en 1450 environ donnait à la bécasse le nom de videcoq.

Currier ives illustration 19th century woodcock shooting dyemej

Voici un extrait de la présentation de la bécasse par Buffon en 1780 : la bécasse est peut-être de tous les oiseaux de passage celui dont les chasseurs font le plus de cas, tant à cause de l'exellence de sa chair que de la facilité qu'ils trouvent à se saisir de ce bon oiseau stupide.

Voici un extrait d'un ouvrage anglais traduit à bruxelles datant de 1842 : De toutes les chasses au fusil, celle à la bécasse est la plus attrayante;aussi rien n'est plus agréable aux oreilles du chasseur que la nouvelle que lui donne le garde,que dans les derniers brouillards les bécasses sont arrivées.

Voici un extrait d'un ouvrage dédié au comte de girardin datant de 1823:la bécasse est un gibier délicat et estimé;on la rencontre assez communément, depuis le mois d'octobre jusqu'à la fin de mars.

Voici un extrait d'un ouvrage"la chasse au fusil" datant de 1788:la chasse des bécasses est fort amusante dans un bois qui n'est pas trop fourré, surtout s'il est percé de plusieurs routes, qui donnent la facilité de les tirer au passage

Voici un extrait d'un ouvrage traduit de l'anglais de Thomas Smith datant de 1810:c'est surtout à cette époque(février) que les chasseurs les poursuivent,et qu'ils font retentir les échos de la décharge de leurs armes;une seule personne peut en tuer dix-sept paires dans une journée.

Voici un extrait d'un ouvrage de M.Salerne,Docteur en Médecine à Orléans,correspondant de l'Académie Royale des sciences datant de 1767:la chair de la bécasse est estimée des connaisseurs, et c'est pour cela que cet oiseaux se vend si chèrement dans le temps qu'il nous vient voir.

Voici un extrait d'un ouvrage " Dictionnaire raisonné et universel des animaux" avec approbation et privilège du roi, datant de 1759:la bécasse des chasseurs,c'est un oiseau de passage très bon à manger.Il vole pesamment et difficilement,on prétend que c'est le scolopax d'Aristote, a cause de son bec qui ressemble à un pieu.

K28496306 becasse

 

les connaissances de la bécasse.

 

Beaucoup de personnes y compris les scientifiques comme par exemple Buffon,Belon,Cuvier,Klein,Brisson,Linnæus et d'autres prétendaient que la bécasse descendaient l'hiver a cause du froid des hautes montagnes. Jusqu'a à la fin du 19 ème siècle certains ouvrages défendent encore cette idée.

Le premier à ma connaissance c'est le savant naturaliste,astronome et dessinateur anglais Georges Edwards en 1758 à décrire une migration entre les régions du nord comme la norvège et plus loin encore vers l'est et les régions de l'ouest, la france et la grande bretagne. Buffon disait de lui au sujet de la bécasse,Edwards à pensé qu'elles allaient toutes comme tant d'autres oiseaux dans les contrées les plus reculées du nord est , il n'était pas informé de leur retraite aux montagnes.

Edwards george 1693 1773

Le transport des bécasseaux était connu en 1780,un ouvrage, histoire naturelle,générale et particulière traite d'un sujet sur le rôle des parents de la bécasse et il mentionne : les bécasseaux commencent même à voler,avant d'avoir d'autres plumes que celles des ailes; ils fuient ainsi voletant et courant quand ils sont découverts;on a vu la mère et le père prendre sous leur gorge un des petits,le plus faible sans doute, et l'emporter ainsi à plus de mille pas.

 Un autre ouvrage mentionne le transport des bécasseaux " Traité complet de la chasse au fusil" datant de 1823,voici le descriptif:le père et la mère montrent pour leurs petits un attachement particulier; on en a vu en prendre un sur leur dos où il se cramponne, et l'emporter ainsi fort loin.

Dans un ouvrage belge( textes traduits de divers ouvrages anglais )datant de 1842,le baguage était déja d'actualité;la bécasse vient toujours au même endroit à chaque saison; ce qui prouve la réalité de ce fait,c'est qu'on a tué des oiseaux de ce genre, auxquels on avait attaché un petit morceau de fil de métal pendant la saison précedente.

1810 antique hunting scene woodcock 300x215

 

Des anecdotes sur les quantités de bécasses observées et prélevées à ces époques. 

 

Adolphe D' houdetot en 1855 : Je ne croyais pas à ces abattis, à ces boucheries de bécasses avant d'y avoir assisté en personne.En Bretagne,en Normandie, à quelques lieues seulement de la mer,dans de petits bois disséminés,j'ai vu tuer en une seule journée 150 bécasses par trois chasseurs.

Dans le journal des chasseurs d'octobre 1840 un article fait mention d'une anecdote: En 1831 il y eut tant de bécasses qu'on les vendait un sou au marché, ceci est positif;la garnison de Pontivy mangeait des salmis de bécasses avec accompagnement de pommes de terre.Ces vertueux troupiers en cuisaient d'immenses chaudronnées, qui firent une agréable diversion au classique beauf bouilli et haricot de mouton. 

Extrait d'un paragraphe d'un ouvrage datant de 1788,il n'est pas rare,au commencement de l'arrivée des bécasses,d'en rencontrer,certains jours jusqu'a quarante,cinquante et plus,dans un petit canton de bois.

Dans l'encyclopédie méthodique de 1791 dont voici l'extrait:les bécasses aiment les vallons et le détournement volontier du chemin qu'elles ont pris d'abord, en sortant du bois, pour venir s'y rendre.Il y a tel de ces passages, ou il arrive d'en voir douze ou quinze dans l'espace d'une demi heure à l'affût.

Dictionnaire des forêts et des chasses de 1846:chasse à la passée :cette chasse se fait à la brune et ne demande qu'une demi heure d'occupation; elle coûte peu et rend beaucoup de profit.Certains particuliers y ont pris jusqu'a huit cents bécasses par années.

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau