Le pouvoir médiatique

A une époque récente,il y a environ 30 ans,il y avait beaucoup de bécasses et peu de médias spécialisés sur la bécasse,actuellement c'est la situation inverse qui se dessine dans le paysage.

A2fb0eda7653c09bf36b9ce286c6d0db

 La presse spécialisée a je pense influencé fortement le comportement d'un certain nombre de chasseurs jeunes et moins jeunes , en effet la presse se présentant comme un défenseur de la bécasse, a beaucoup participé pour atteindre sans préméditation semble t-il à l'opposé de ses objectifs. En faisant une apologie de cet oiseau dans chacun de leurs numéros , ils ont vendu du rêve aux chasseurs en mal de gibiers naturels que représentaient le lapin et la perdrix,et un espoir pour les jeunes chasseurs de petits gibiers qui ne connaissent essentiellement que la bécasse en gibier naturel mis à part le gibier d'eau dans ma région.

Beaucoups d'articles dans la presse spécialisée présente la bécasse comme un gibier fantastique,et c'est vrai, mais les conséquences ont suscité l'engouement pour cette chasse d'amateurs de chiens d'arrêts et d'émotions fortes. Il est vrai que beaucoup ont appris à connaitre cet oiseau dans cette presse et c'est utile pour l'amateur qui veut préserver cette chasse. Mais l'engouement pour cet oiseau a aussi des conséquences néfastes sur le fait que nous sommes nombreux à souhaiter prélever la bécasse.

J'aurais préféré que cette presse défende sans vergogne cet oiseau , mais ce n'est peut-être pas leur préoccupation première, par conséquent le comportement de beaucoup de chasseurs ne fait pas la "une" dans leurs revues , en effet , je parle bien sûr d'un comportement qui n'est pas digne des bécassiers , ces derniers me comprendront . Les intérêts de la presse sont peut-être ailleurs ?

Documenter et traiter sur la chasse de la bécasse sont leurs principales activitées. Les intérêts divers et  financiers sont très importants, difficile dans ce cas de présenter cette chasse comme étant en danger si rien n'est fait rapidement cela ne serait pas productif. Pourtant ils ont les infos, les retombées économiques importantes vont elles avoir raison de cette chasse en france ? je rappelle que nous représentons le pays qui préleve le plus grand nombre de bécasses(scolopax rusticola) dans le monde.

Nos chasses migrateurs dec09 janv fev10

 Dans ces revues on fait preuve de beaucoup de leçons de moralités ,de contradictions , de sensibilité,de bonnes intentions et d'admiration sur cet oiseau et dans le même temps on fait tout pour que le chasseur soit le plus éfficace possible pour prélever la bécasse. Depuis longtemps cette presse n'est plus dans la défense de l'oiseau, mais semble t-il dans le business, on utilise la bécasse comme n'importe quel autre moyen pour faire de l'argent.

On peut difficilement défendre cet oiseau et mettre tous les moyens pour en prélever le maximun. Bien souvent ces médias se font aussi l'écho des institutions de la chasse, heureusement pour la bécasse, certains acteurs , a commencer par certains chasseurs ne sont pas tout à fait au diapason.

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau